Le chauffage au bois



Une fois que votre bâtiment a été correctement rénové ou réalisé selon les principes du bio-climatisme, qu'il est bien isolé, bien étanche à l'air et que tout les autres principes présentés sur les autres pages de notre site ont été appliqué, il peut être encore nécessaire d'un besoin de chauffage.
Ça peut aussi être le cas si vous êtes locataire dans une passoire thermique.

Si vous souhaitez éviter le chauffage nucléaire ou pétrolier, il n'y a guère d'autres alternatives que le chauffage au bois (Il y'a quelques autres solution comme la méthode Jean-Pain par exemple, mais ce n'est pas à la portée de tous).

La aussi, il y'a bien des manières de se chauffer à partir de bois, avec des avantages et des inconvénient pour chacune, et surtout des grandes différences de rendement.

Le rendement:

C'est l'un des points essentiel du chauffage au bois.
Le rendement d'un appareil de chauffage correspond à la quantité de chaleur que vous allez récupérer pour une même quantité de combustible.
Plus il est élevée, meilleur et la combustion, et moins vous allez utiliser de combustible. Mais surtout moins vous polluerez! Car en dehors des cendres, tout ce qui n'est pas correctement brûlé part en fumée dans l’atmosphère, une mauvaise combustion entraîne la formation de suie, de particule et d'un cocktail de produit qui n'ont rien à envier au chaudière à fuel.

Voici un comparatif des principaux type de chauffage au bois avec un comparatif des rendements.

Appareil

Cheminée

(foyer ouvert)

Avec récupérateur
de chaleur

Foyer
fermé/insert

Poêle à bois

   
 
 
 

Possibilité de chauffage

1 pièce

1 ou 2 pièces

plusieurs pièces

plusieurs pièces

Caractéristiques

Chauffage d'agrément
Peu performant
(pertes par les fumées et mauvaise combustion)

Améliore le rendement d'une cheminée en insérant un échangeur à air ou à eau

Combustion mieux maîtrisée que dans un foyer ouvert

Rayonnement et/ou convection. Chaleur importante dans la pièce

Rendement

5 à 15 %

10 à 25 %

40 à 80 %

50 à 80 %

Autonomie

2 à 3 h

2 à 3 h

jusqu'à plus de 10 h

jusqu'à plus de 10 h

Prix

100 à 1000 €

500 à 1000 €

800 à 2500 €

300 à 3000 €

         

On voit la qu'il faut proscrire les foyers ouvert, et s'orienter plutôt vers les poêles à bois.

Mais alors le chauffage au bois, ça pollue ou pas?


Et bien ça dépend.
Si votre appareil à un mauvais rendement, incontestablement oui. En particulier si vous êtes en ville, car toutes les particules vont s'ajouter à celles déjà produites par les voitures.

Par contre, si vous brûlez de la biomasse avec un bon rendement supérieur à 90%, vous ne dégagerez quasiment que de l'eau, du dioxyde et du monoxyde de carbone.
Vous me direz donc, mais le CO2 c'est mal, car c'est l'un des principales responsable du réchauffement climatique!! Et c'est bien vrai, mais à la différence du CO2 provenant du pétrole, ce CO2 provient de la biomasse. C'est à dire qu'il fait partie du cycle très court.
En gros, on prend un graine, un arbre pousse, il prend du CO2 dans l'atmosphère, il le stocke quelques décennie, on le coupe, on le brûle et le CO2 retourne dans l’atmosphère.
Bilan des opération on a stocké du Carbone pendant plusieurs décennie! Donc c'est bon pour l'environnement. Mais ça ne fonctionne que si on replante l'arbre que l'on a coupé, ou encore mieux que le bois est issue de coupe d'élagage. C'est le cas de la plupart du bois français.

La question à se poser pour l'environnement sera plutôt: Mais si tout le monde se met à construire sa maison en bois et à se chauffer au bois, y'aura t-il assez de forêt?
Je répondrai pour le moment par:
- Isolant bien nos maison pour commencer peu de bois.
- Pour l'instant on a de la marge, car la forêt Française est vaste et sous exploité.
- Le principale usage actuel du bois en volume est pour la fabrication de palette! Qui sont majoritairement sur des camions, des bateaux et dans des entrepôts pour transporter tout un tas d'objet venant du bout du monde et dont à n'a pas besoin. Donc consommons moins, plus localement et il n'y aura pas de problèmes.

Le chauffage à bois, combien ça coûte?

Le prix du bois est très variable d'une région à l'autre, vous trouverez un très bon comparatif sur le site de l'ademe qui nous donne quand même une idée.



Quel appareil choisir?

- Encore et toujours le rendement:

Le choix va dépendre de plusieurs critère, le principale étant le rendement. Prenez un poêle avec le meilleur rendement possibles.

- La puissance:

La puissance du poêle est aussi importante, elle doit être adapté au bâtiment. On a souvent tendance à prendre un poêle puissant en se disant qu'on aura de la marge. C'est une grossière erreur, en effet plus un poêle fonctionne à plein régime, meilleur et son rendement. Un poêle qui tourne au ralentie fait beaucoup de fumée, ancrasse le conduit et la planète!
Estimer le bon rendement et le plus difficile.

- La double combustion:

Le double combustion consiste à injecter de l'air chaud dans une 2ème chambre de combustion, ce qui va permette la combustion des gaz et récupère beaucoup de chaleur.
Seul ce type de poêle peut permettre d'avoir un excellent rendement, mais cela nécessite de savoir bien réglé le poêle et de le faire tourner à plein régime.

- Convection ou rayonnement?


La plupart des appareil de chauffage au bois émettent leurs chaleur par rayonnement, qui est le moyens le plus agréable de se chauffer pour le corps humain. Les poêle de masse en particulier.

Il existe toutefois certains poêles qui transforment une partie du rayonnant en convection, en faisant chauffer de l'air. Cela permet de chauffer de gros volume d'air, c'est particulièrement utile pour chauffer une grande pièce ou un hangar.




- Inertie ou pas?

L'inertie consiste à ajouter de la masse dans le poêle pour lui permettre de rester chaud plus longtemps. Cela à aussi un incidence sur le rendement, car on attend des températures plus importante dans le foyer et donc plus facilement la double combustion.
C'est le principe des poêle de masse, qui pèsent plusieurs tonnes. Il reste chaud plusieurs jours, une petite flambée par jour suffit. De plus ils diffusent de la chaleur par rayonnement à base température, ce qui est très agréable et efficace.
Toutefois, le poêle de masse n'est pas adaptée à tout les climats. En effet, il met plusieurs jours pour se mettre à température, et donc aussi pour refroidir. Donc une fois démarrer, il faut l'entretenir tout l'hiver. Il est adaptée hivers longs et froid. On Provence par exemple, la température varie très vite en hiver, on peut avoir une semaine de redoux en pleine hiver et un coup de froid derrière, ce type de poêle n'est pas assez réactif pour ce cas de figure.
Préférez donc les poêle massifs, la fonte à la tôle par exemple.
On peut rajouter de l'inertie autours d'un appareil de chauffage avec un matériaux massif, à base de terre par exemple. Les Briques de terre Compressées sont toutes indiquées pour cela.

- Quel marque choisir?

Toutes les marques ne se valent. Les poêle 1er prix en tôles sont a éviter. Ça vaut le coût de mettre le prix pour avoir un poêle de qualité, qui aura un bon rendement (donc vous coûtera moins chère à l'usage) , qui s'allumera facilement restera chaud plus longtemps.
Les marques française ne sont pas forcément les meilleurs, les fabricants de poêle venant de pays froids sont souvent plus performants, on peut citer: Jotul (Norvege), Bulllerjan (Canada), Rika (Autriche), Turbo (Ah un français)...

Et les minipoêles?

Si vous habitez dans une maison passive, une yourte ou dans une tiny-house, il vous faudra un poêle de petite capacité. Sachez que l'on trouve désormais des poêles de moins de 2KW, donc certains très léger.

Fabriquez son poêle!

On peut fabriquer soit même son poêle, en brique et en terre par exemple.
C'est assez courant pour les poêle de masse, il est fortement de se faire conseiller et de se former car le dimensionnement de la chambre de combustion et des conduits de fumée et très important. pour des questions de rendement, mais aussi de sécurité. Il existe de nombreuses formations sur le sujet.

Vous pouvez aussi opter pour le poêle de masse rocket , qui est un principe constructif à partir d'éléments de récupération. Il existe de nombreux modèle, du simple réchaud à bois en boîte de conserve jusqu'au four à pizza:


Quel bois choisir?

Évidemment du bois sec, la différence de rendement est très importante par rapport à du bois humide ou il faut d'abord utiliser de l’énergie pour évaporer l'eau.
Ensuite, on conseille souvent le bois de feuillu, car il contient moins de résine et donc encrasse moins les conduits. Mais la aussi ça dépend de votre poêle, si il a un bon rendement et surtout le double combustion la résine est au contraire un formidable carburant. Les poêles des pays nordiques sont d'ailleurs conçu pour brûler du résineux.

Ensuite l'essence de bois importe peu, la rendement calorifique au poids est presque le même pour tout les bois. La différence est qu'un bois dense et donc lourd, comme le chêne par exemple, prend moins de place. On peut donc mettre plus de kilos de bois dans le foyer et le faire tenir plus longtemps.

Les chaudières et poêles bouilleurs


Le principe ici consiste à entourer un foyer de tuyau ou d'un réservoir d'eau, qui va chauffer de l'eau qui sera envoyer dans des radiateurs, plancher ou murs chauffants.
Peu de fabricant de poêle continue à proposer des poêles bouilleurs car ils peuvent être très dangereux. En
effet si l'eau arrête de circuler (en cas de panne de courant!) , la pression peut monter et faire exploser le poêle. Pour fonctionner en sécurité le circuit doit disposer de plusieurs systèmes de sécurité (double circulateur, groupe de sécurité ..).
Cela suppose une installation un peu complexe que l'on retrouve sur les chaudières à bois, donc pour des besoins de chauffage un peu important.
Il y'a aussi les chaudières à plaquettes bois mais qui ont des puissance de plusieurs dizaines de kw, et donc réservée pour des gros besoins de chauffage.

Mais on peut tout de même s'en sortir avec un poêle bouilleur à condition d'utiliser un ballon tampon en thermosiphon qui accumulera l’excès de chaleur et peut fonctionner sans électricité. Si on le fabrique soit même, on peut aussi mettre le serpentin pas trop prés du foyer. C'est faisable mais faîtes vous aider.  Vous trouverez un exemple de réalisation en image dans le Numéro 67 de la revue La Maison Ecologique.


Ou alors optez pour un poêle à granulé bouilleur.

Et le granulé de bois.

A la base, le granulé de bois est fabriquée à partir de sciure issue de scierie. La demande est telle que le fabrique maintenant à partie de bois mal valorisable que l'on broie et que l'on met en pellet. On trouve des producteur un peu partout en France maintenant.

L'avantage du poêle à granulé et qu'il a un excellent rendement, car le granulé est très sec et la gestion électronique permet d'optimiser le rendement que le poêle fonctionne doucement ou au ralenti. Malgré le coût plus élevé du granulé, le coût au kw est souvent proche de celui du bois de chauffage.

Les principale inconvénients est que ces poêle sont électriques (avec un consommation très faible), et que l'on dépend de l'approvisionnement en granulé.
Méfiez vous des poêles bon marchés qui peuvent être bruyant à cause de la soufflerie.

Par contre, les poêles bouilleurs à granulés sont beaucoup plus simple et sécurisant que leur équivalent à bois. En effet, en cas de coupure de courant il n'y a qu'une petite quantité de combustible dans le foyer.

Et le conduit de fumée?

C'est un point important, pour l'efficacité du poêle et pour la sécurité.

La sécurité:

Il y'a quelques règles à respecter.

Le point principale reste la traversée de la toiture ou d'un mur. Il ne doit y avoir aucun matériaux combustible à moins d'une certaine distance de l'intérieur du conduit.
Cette valeur varie en fonction du type de conduit, chaque fabricant à la sienne. Elle est plus faible pour un conduit double peau que pour un conduit simple.
Dans le doute, une valeur de 16 cm minimum est suffisante pour tout type de conduit.

Seule les isolants minéraux peuvent être utilisé pour isoler un conduit: laine de roche, pouzzolane, perlite etc...

Attention aussi à ce qu'il n'y ait pas trop de matériaux inflammable facilement sur le toit prés de la sortie du conduit. Je pense notamment au toit en chaume, ou au toit végétale avec de l'herbe qui aurait séché.

Le tirage:

Le tirage dépend de 2 choses:
- L'aspiration d'air dans le conduit. Pour cela il faut respecter quelques règles:
            - Avec un longueur de conduit suffisante. Plus la hauteur est importante, plus le tirage est fort.
            - Faire dépasser le conduit suffisamment du toit. Dans l'idéale, il doit être 40cm plus haut que tout obstacle à moins de 8m.
            - Ne pas être dans une zone de vent turbulent.
- L'entrée d'air dans le poêle.
            - Soit le poêle dispose de sa propre entrée d'air avec une prise sur l'extérieur. C'est conseillé dans les bâtiments récents qui sont censé être très étanche à l'air.
            - Soit l'air provient de l'intérieur du logement. Dans ce cas l'air rentre par les fuites d'air du bâtiment. Ça peut être un moyen de renouveler l'air du bâtiment et de se passer de VMC en hiver. Mais attention, on ne sait pas forcément d’où viennent les fuites d'air, elle peuvent créer des désordre dans le bâtiment.

Le fait d'avoir un conduit isolé, un conduit double peau par exemple, améliore considérablement le tirage et réduit fortement la formation de suie et de goudron dans le conduit.

Que faire si mon poêle à un tirage insuffisant?

Il faut en trouver la cause. Pour commencer ouvrez une porte ou une fenêtre.
        - Si le tirage s'améliore, c'est l'entrée d'air qui est insuffisante, il faut faire des trous, dans les fenêtres par exemple.
        - Sinon, c'est au niveau du conduit que ça se passe, il faut le rallonger.
        - Dans certains cas, ça peut être la VMC ou le hotte aspirante de la cuisine qui perturbe le tirage.

Et pour les poêle à granulés?

La c'est différent, l'air est pulsé par un ventilateur. De ce fait, la sortie du conduit peut être murale. Mais il y'a aussi des distances à respecter par rapport à ce qui se trouve à proximité de la sortie.


Pour aller plus loin:
La page sur site de l'ademe sur le chauffage au bois:    https://conseils-thermiques.org/contenu/chauffage-bois.php


Comments