Beton Fibre Banché

Nous mettons à disposition ces précieuses informations gratuitement, elles sont le fruit de notre expérience et d'un long travail.


 Avantages  Inconvénients
Très facile à réaliser.
Réalisable en faible épaisseur (cloison).
Finition enduit terre ou chaux ou plâtre.
Bonne résistance mécanique.
Isolation un peu dense, avec un peu d'inertie.
Bonne résistance à l'humidité.
L'enduit n'est pas indispensable.
Matériaux respirant.
Technique chaux/chanvre: couverte par des règles professionnelles.
Le coût en matériaux non négligeable en fonction du matériau choisit.
Bilan énergétique moyen en fonction de la chaux utilisée.
Mise en œuvre assez longue.
Temps de séchage un peu long.
Un peu poussiéreux à la longue si ce n'est pas enduit.


C'est une technique assez connu en écoconstruction et très utilisé en rénovation.
Car elle supporte mieux la présence de murs humide que les techniques à base de terre.

Comme pour d'autres techniques, il faut partir d'une ossature bois, qui constitue l'âme d'un mur extérieur ou d'une cloison. On peut aussi mettre cette ossature contre un mur notamment  en rénovation.
Les montant ne devront pas être espacé de plus de 60 cm pour une bonne tenu de l'ensemble.

On coffre ensuite, la ou les 2 faces avec des banches d'environ 60 cm de haut pas plus.
Les coffrages peuvent être mise contre l'ossature, qui sera alors apparente lors du décoffrage.
Ou on peut décaler les coffrages de l'ossature pour noyer le bois dans le mélange. On utilise des cales en bois, ou des vis que l'on fixe sur les montants.
La dernière solution est conseillé pour une meilleur étanchéité à l'air.

On vient ensuite déverser le mélange dans le coffrage. En fonction du type de mélange utilisé, on peut décoffrer tout de suite ou le lendemain.

Il est conseiller d'enduire le mur, après un long séchage.
N'utilisez que des enduits respirant: chaux, terre, plâtre...



Quelles fibres utilisées:
Ce sont les fibres qui représente l'essentiel du béton.
La plus utilisé reste le chanvre qui se trouve assez facilement en magasin de matériaux, c'est la chènevottes du chanvre qui est utilisé et non la fibre.
On peut trouver du chanvre agricole locale, par exemple auprès du Parc Naturel du Luberon.

Mais on peut utiliser presque toutes les fibres végétales, ou même animales. Ils faut juste qu'elles soient ni trop courtes, ni trop longues: entre 1 cm et 5 cm dans l'idéale.
Un mélange de fibres de taille différentes est l’idéale.

Nous utilisons de la balle de céréales: riz, petit épeautre.
Ces fibres sont courtes, on y ajoute donc un peut de paille haché pour améliorer la résistance.

Le mélange:

Le liant principale utilisé est de la chaux.
Mais il y a plusieurs dosages possibles: soit que de la chaux aérienne (qui est la moins énergivore), soit de la chaux faiblement hydraulique (à prise plus rapide).
Il y a aussi la technique Canosmose , qui utilise un mélange chaux aérienne/plâtre gros. La prise est très rapide.

On peut utiliser une grosse bétonnière pour faire le mélange. L'idéale étant un gros malaxeur à axe verticale.

Dans tout les cas, le malaxage est l'étape à ne pas manquer, il faut bien respecter l'ordre des ingrédient et le dosage en eau.
Les mélange avec du chanvre absorbe beaucoup d'eau, et sont donc assez long à sécher.
Si vous utilisez d'autres fibres, il faut mettre beaucoup moins d'eau (souvent la moitié). Faîtes des tests.

On peut aussi remplacer une partie de la chaux par de la terre. Ce sera moins isolant, mais aura plus d'inertie et une meilleur isolation phonique. Ça peut être intéressant pour des cloisons.

La technique béton banché

 




La réalisation et la pose de brique:

On peut réaliser des blocs avec cette technique , pour une pose par voie sèche. Le mélange devra être un peu plus dosé en chaux.

On aussi acheter ces blocs prêt à l'emploi.

La pose se fait avec un mortier mince composé d'un volume sable tamisé et d'un volume de chaux NHL3.5.

Comments