Corps d'enduit: terre/paille de lavande

J'utilise ce mélange sur les murs en couche de quelques centimètres pour servir de correcteur thermique. Il ne s'agit pas d'isoler les murs afin de conserver la forte inertie des murs en terre, mais juste de couper le rayonnement froid qui provient du mur. De plus ce type de mélange laisse passer la vapeur d'eau ce qui laisse respirer les murs en pisé, et conserve leur capacité de régulation hygrométrique.



Mélange:

Sur des supports durs: 3 paille de lavande / 2 terre / 1 de sable , CL environ 5% à 10% du volume de terre. On peut aussi se passer de chaux. Au final on obtient environ 3 à 4 volumes de mélange.

Directement sur des supports mous sans gobettis préalable (terre paille): Il faut augmenter un peu la proportion de terre.

On peut augmenter la proportion de terre jusqu'à plus de 90% en fonction de si on veut ajouter de l'inertie sur le mur ou si on veut isoler.

Je n'ai pour l'instant fait que des couches de 1 à 3 cm. On peut aisément mettre 10 cm en 2 ou 3 passes. Dans ce cas on doit pour pouvoir augmenter la proportion de paille de lavande dans le mélange pour les dernières passes.

Il faut compter environ 10 litre de mélange final par m² et par cm d'épaisseur.



Les différents supports testés:

  • Terre/paille avec gobettis en terre chaux: très bonne accroche, mais c'est un peu long de faire un gobetti au préalable.

  • Directement sur du terre/paille: Assez physique à appliquer. Il faut augmenter un peu la proportion de terre pour que ce soit plus facile.

  • Sur des canisses: Idem que précédemment.

  • Sur du pisé: très bonne accroche et très facile à appliquer, et pour l'instant ça tient très bien.

  • Sur du ciment: Idem que précédemment. Mais vu la faible perméabilité à la vapeur d'eau du ciment, il est possible que le mélange se décolle s'il est trop souvent exposé à l'humidité; A surveiller.

Méthode d'application


Plus la proportion de terre est important dans le mélange plus l'application est aisée et on a moins à appuyer.

Ce type de mélange est difficile à projeter à cause de la présence de la paille. Mais l'accroche est tellement bonne grâce à la terre que ce n'est pas nécessaire.

Beaucoup d'outils peuvent être utilisés: La truelle, la taloche, la lisseuse, à la main avec des gants s'il y a de la chaux.

Finalement c'est souvent la main le plus efficace.

On taloche ensuite pour lisser. Mais au vu de la longueur des brins il est difficile de faire une finition très fine. Il faut forcément finir avec un enduit de finition.

L'accroche pour la finition est très bonne.

Séchage:

Très variable en fonction du support, de l'épaisseur et de l'hygrométrie ambiante.

Au printemps, le séchage prend au moins une semaine avec 1 à 2 cm d'épaisseur d'enduit. Certainement beaucoup plus avec 10 cm ou en hiver. Mais on peut vivre dans la pièce pendant que l'enduit sèche, c'est un peu plus humide les premiers jours. Au bout de quelques jours des efflorescences (une sorte de salpétre) se développent sur le mur. Le phénomène est normal, une fois sec un coup de balais sur le mur les enlève.


Comments