Enduits chaux sur canisse pour façade en ossature bois

Nous mettons à disposition ces précieuses informations gratuitement, elles sont le fruit de notre expérience et d'un long travail.

Avantages  Inconvénients
- L'utilisation de produits bio sourcés locaux.
- Sa facilité de mise en œuvre.
- Sa très bonne accroche mécanique pour l'enduit.
- Sa souplesse , très proche de celle d'une ossature bois, et d'une chaux faiblement hydraulique.
- Sa total permanence à la vapeur d'eau.
- Son faible coût.
- Il peut être utilisé sur la plupart des panneaux contreventant des maisons ossature bois.

 Technique ne répondant actuellement à aucune norme. Et donc difficile à faire assurer dans le cadre d'une assurance décennale.


Il s'agit ici de remplacer les supports d'enduits métallique type nergaloto ou treillis métallique par un produit naturel local qui ne transforme pas votre maison en cage de faradet.

Le support:

Le support doit comporter des montants en bois verticaux pour agrafer le canisse dessus. On peut agrafer au travers du panneau de contreventement (OSB, Agepan..) qui se situe souvent à l'extérieur des maison ossature bois. Il ne faut pas hésiter à remettre des agrafes au travers du panneau la ou le canisse est trop souple, même si il n'y a pas de montant derrière.

Vide d'air ventilé ou pas:

Il y a 2 options:

- soit fixer le canisse directement contre l'ossature, c'est à dire contre le panneau de contreventement ou l'isolant.

Cette solution évite de laisser un boulevard pour des rongeurs, et permet au canisse d'être contre un support dur sur toute sa surface. Il se déforme moins en cas de choc extérieur, et donc l'enduit aussi.

- soit ajouter des liteaux pour ménager un vide d'air ventiler derrière le canisse.

Cette solution offre l'avantage de mieux ventiler l'isolant et de permettre de faire sécher plus rapidement l'enduit après une pluie. C'est celle qui est recommandé dans la plupart des cas. Je dirais que c'est celle-ci qu'il faut appliquer si vous habiter sous un climat en humide, ou si votre enduit ne respire pas assez par lui même (enduit ciment).

En Provence, nous utilisons  systématiquement la 1er solution.

La fixation du canisse:

 



Le support canisse doit être posé à l'horizontale et le côté rugueux côté enduit. L'accroche de l'enduit est meilleur dans ce cas. On peut à certains endroits, comme les tableaux de fenêtre, le mettre à la verticale, surtout si on veut faire un arrondie.
Il doit être  fixé au moins tout les 50cm, voir moins si possible.
Le canisse ne doit pas être trop souple une fois fixé, sinon l'enduit tiendra moins bien à ces endroits la.
En général les rouleaux sont déroulé de bas en haut, pour qu'il soit bien tendu.
   
 

   

Pour fixer correctement les rouleaux , on les prends en sandwich entre un fil de fer galvanisé et l'ossature bois. Ce fil doit être tenu avec des agrafes, tout les 5 à 10 cm ou des clous repliés. Un enfoncement minimum de 30 mm dans le bois est recommandé.

L’agrafeuse pneumatique est fortement recommandée (agrafe de 40 à 50 mm min).

 

A l'endroit ou les rouleaux se touchent, le montant en bois doit être suffisamment large pour recevoir les fixations des 2 rouleaux (45 mm min).

Il y'a un risque fissure de l'enduit à cet endroit, il faudra ajouter une bande trame pour enduit, soit avant de poser l'enduit, dans l'idéal il faut la maroufler dans l'enduit.

   

 A la place du canisse on peut utiliser:
- Du paillasson, plus épais, qui est fait avec du roseau. On trouve des fabricants dans les Bouches du Rhône.
- du canisse de bambou: c'est celui qu'on trouve souvent dans les grandes surfaces de bricolage. Attention il vient souvent de chine!
- Des panneaux de fibragglo. Plus chère et moins respirant car enrobé de ciment.

Temps de réalisation: Pour la pose de canisse, environ de 20 à 40m2 par jour par personne.

L'enduit:

L'enduit sur un bâtiment ossature bois, n'est pas la solution la plus logique, puisque que le bois est souple et bouge d'une saison à l'autre, alors que l'enduit est un matériaux plus rigide (voir très rigide dans le cas de l'enduit ciment). Le bardage est plus logique, mais l'enduit peut être imposé par les règles d'urbanisme.

En extérieur, il faut donc utiliser un enduit à la fois souple et résistant au choc, étanche à l'eau mais respirant.
La chaux s'impose, la chaux NHL2 est adapté à cette usage, mais la NHL3.5 peut convenir, la NHL5 commence à être trop rigide, même si nous l'avons déjà utilisé sans problèmes pour le moment.
Vous trouverez en bas de cette page le DTMO de St Astier pour enduire un maison ossature bois sur support treillis métallique. On peut utiliser les chaux qu'ils préconisent.


 
L'enduit se passe en 2 couches d'environ 1cm chacune.
La 1er couche est posée de manière à bien la faire pénétrer l'enduit entre les lames du canisse.
La 2ème est lissée au fur à mesure, et puis éventuellement frotassé à l'éponge une fois qu'elle a commencé à prendre.
On peut faire un 3ème couche plus fine (sable 0/2) si on veut une finition parfaite.
 
 La 1er couche d'enduit


Il est recommandé d'attendre que la 1er couche est séché avant de faire la 2ème.
Mais quand on débute, il est plus facile de faire la 2ème couche quand la 1er est encore humide, la prise est plus lente.

L'idéale est donc d'attendre un peu mais pas trop...
Il nous est arrivé de faire les 2 couches dans la journée, pour éviter de déplacer l'échafaudage 2 fois.
Le risque de repasser sur une couche trop fraîche et qu'elle n'est pas finit de fissurer, il y'a donc des fissures qui apparaissent sur la 2ème couche. C'est le risque.
Si c'est fissure ne dépasse pas les 1 ou 2mm, ça se règle avec un simple badigeon à la chaux.

 
   
Le dosage est d'environ 1 volume de chaux pour 2,5 à 3 volume de sable 0/5. Faîtes des essais au préalable sur au moins 1m2.
Les règles de mise en œuvre de ces enduits sont les même que les enduits classique:
- il ne doit pas geler.
- il ne doit pas faire trop chaud.
- plus la prise est lente, plus l'enduit sera solide.

 
   
L'agepan avant les enduits
   Façade enduite


 
 


 En intérieur, un enduit terre est suffisant et plus adapté: plus souple et simple à réaliser.

Temps de réalisation: Comptez 5 à 10 m2 par couche d'enduit par personne.

Armer l'enduit:

 
Il est fortement recommandé d'armé l'enduit, ça le rend plus résistant aux déformations, et réduit donc les fissures.
Il faut au minimum mettre des fibres dans l'enduit (paille haché par exemple), 10 à 30% du volume d'enduit.
Pour l'enduit terre et en intérieur ça suffit souvent.

Extérieur, il faut éviter de mettre trop de paille dans la dernière couche d'enduit, elle peut griser avec le temps. Ou il faut au moins la protéger par un badigeon.
De plus, les enduits extérieurs sont soumit à de forte variation de température, il fissure plus facilement. Il est recommandé de noyer une trame pour enduit (en fibre de verre généralement) dans la 1er couche fraîche.
   


Pour terminer un badigeon:
 
   
Il est recommandé de passer une ou 2 couches de badigeons à la chaux sur l'enduit, si possible à meso-fresco. Et de le refaire tous les 20 ans.
Le badigeons bouchera les petites fissures qui peuvent apparaître et augmentera la durée de vie de l'enduit. C'est aussi un moyen de coloré la façade à peu de frais.


Voici 2 exemples de chantiers consultables en ligne sur notre site, ou cette technique est mise en oeuvre:

- Le  labio a Eygalière (13)
- Une maison en paille à Cuges les Pins (13)

Ċ
apte formation,
12 févr. 2016 à 05:20
Comments