La serre bioclimatique du Domaine de Fontenille


Ce bâtiment a été réalisé par l'Association le Village avec l'assistance technique d'APTE en 2017.
Il est situé à Lauris (84) au Domaine de Fontenille.
Il a été réalisé par l'Association Le Village et APTE à l'aide de la fondation Ivory.

Le bâtiment est un outils qui sert à a production de fruits et légumes sur le principe de la permaculture. La production alimente les 2 restaurants présents sur le site.

Le projet:

Le bâtiment est constitué:
- Au nord: Une chambre froide, 2 pièces de stockage tempérés (chaud et frais), un atelier.


 

La façade sud a une pente de 65° pour capter le maximum de rayonnement solaire en hiver sous notre latitude.



Les techniques de construction:



 
   L'ossature est en douglas un bois de classe 3 naturellement résistant.

Le bardage au Nord est en mélèze.

 
   
 Montage de la partie Nord avec les contreventements en panneau d'OSB
   La toiture est en plaque de polycarbonates pour résister à la grêle.
 
   
 Le contreventement et le revêtement intérieur des parois opaques est en panneau OSB. On aperçoit le frigo au nord.
   Le bois apparent est traité à l'aide d'un mélange: huile de lin + essence de térébenthine + ocre rouge et jaune. Les ocres protège le bois des UV.
 
   
 La lisse basse est solidement fixée au soubassement, car les contraintes à l'arrachement sont importantes à cause du vent.
La rupture de capillarité est indispensable comme dans tout les bâtiments.
   Un canisse agrafé sert de coffrage perdu support d'enduit.
 
   
 Le mur intermédiaire est rempli de chocopops pour accumuler la chaleur la journée et la restituer la nuit.
   Les parois Sud sont en vitrage feuilleté. Le bois est protégé de la pluie côté extérieur par des par-closes en aluminium. Le bas de mur par des tôles pliées.
 
   
Le canisse est recouvert d'un enduit terre stabilisé à la chaux. Il contribue à l'inertie du mur.
   Une trame est noyée entre les 2 couches d'enduit pour empêcher l'apparition de fissures.
 
   
 L'enduit est recouvert d'une couche de stuc de chaux à meso-fresco (le lendemain) pour assurer l'étanchéité du mur. Car il sera arrosé par l'irrigation.
   Le stuc est coloré d'un pigment foncé pour mieux capter le rayonnement solaire. Il est étanchéifié avec de l'huile de lin, qui fonce encore plus la couleur.
 
  
 Le bardage au nord est en mélèze grisé.
  Le toit de l'atelier est en polycarbonate pour être très lumineux.
 
  
 De laine de chanvre permet de boucher les fuites d'air. Elle résiste bien mieux aux UV que les mousses synthétiques.
  Une tôle plié permet à l'eau de couler sur les ouvrants au sud sans rentrer dans la serre.

Le résultat et les équipements

 
   
 La façade Est terminée
    La façade Ouest terminée
 
   
 Des cuves en inox permettent de récupérer l'eau de pluie des toitures. Elle sert aussi à stocker la chaleur la journée pour la restituer la nuit. L'eau est ainsi préchauffée, ce qui évite un choc osmotique lors de l'arrosage des plants.
   Un système de siphon permet de filtrer l'eau de pluie avant quelle ne soit stocké dans les cuves.
 
   
 Les trappes en partie haute s'ouvre automatiquement passé une certaine température. A l'aide de compas montés sur une cartouche de gaz qui se dilate en fonction de la température.

   Un système contrepoids (rempli avec des pierres) et d'aimants permet de refermer les trappes quand la température redescend.
Des barres relis les volets par groupe de 3 ou 4. Cela permet de limiter le nombre de contrepoids, et permet à l'ensemble de mieux résister au bourrasques de vent.
 
  
 Des ouvrants sont disposés en partie basse de la serre pour faire rentrer de l'air frais. La serre ne doit pas surchauffer. Certains s'ouvrent automatiquement avec des compas pneumatiques. Les autres s'ouvrent manuellement avec un barre pour les bloquer.
  Des bavettes en caoutchouc assurent l'étanchéité à l'air sous les portes.
 
  
 Une pièce tempérée située derrière le mur à inertie permet de stocker les courges en hiver. La température y est très stable.
  Une trappe permet de faire rentrer un peu de chaleur dans cette pièce tempéré. Il y a rarement besoin de l'ouvrir.
 
  
Le frigo est positionné à l'arrière, il est sur-isolé par une enveloppe de 15 cm en balle de riz. La pièce tampon reste fraîche grâce au perte au travers de la porte du frigo.
  Les 2 portes des pièces précédentes sont faîtes sur mesure et isolées en laine de bois.
 
  
 Les plants sont positionnés sur les réserves d'eau prés du mur à inertie, c'est l'endroit ou la température est la plus stable.
 De grands bacs permettent de faire pousser des plantes directement dans la serre. Ici du mesclun et des radis récoltés dés le mois de mars!
 
  
 Les cultures au repos en hiver
 Le keyhole: les légumes sont plantés directement dans le compost. Les reste de légumes frais sont disposer au milieu pour nourrir , dégradé par les vers de terre, et nourrissent les plantes.
 
   
 Plusieurs air de compostages permettent d'expérimenter différents types de composts et mulchs.
   Un petit poulailler mobile sert à désherber, enlever les parasites et amender le sol en engrais 100% naturel.


La serre en vidéo




Comments