Les séchoirs solaires


Beaucoup d'aliments peuvent se sécher à la fois pour permettre de les conserver longtemps, mais aussi pour obtenir un nouveau produit dont le goût et la texture diffère du produit d'origine.

A priori pour sécher, rien de plus simple, il suffit de laisser vos fruits et légumes suffisamment longtemps au contact d'un air chaud. Dans la mesure ou l'on sait très bien chauffer l'air avec le soleil, rien ne paraît plus simple qu'un séchoir solaire.
 En réalité, ce n'est pas toujours aussi facile.

Quelles sont les conditions optimums de séchage?

Pour un séchage optimum qui préserve les aliments, une température entre 40°C et 50°C est idéale.

En fait ce n'est pas tellement la température le plus important, mais plutôt le flux d'air et son taux d'humidité. Il est important d'avoir un air sec qui se renouvelle rapidement. Le fait d'augmenter la température de l'air sert surtout à l'assécher. (Pour bien comprendre consulter notre page sur les question d'humidité dans le bâtiment).
Raison pour laquelle il est difficile de faire du séchage en climat tropicale ou l'air est saturé d'humidité.

Les séchoirs industriels vont jusqu'à congeler l'air avant de le réchauffer afin d'en enlever toute l'humidité, et augmenter l'efficacité du séchage. Bonjour les consommations énergétique!

Pour que les aliments ne se dégradent pas, il faudra:
- veiller à ce que l'air reste toujours sec tant que le taux d'humidité de l'aliment n'est pas descendu en dessous d'un certain pourcentage. Sinon des moisissures peuvent apparaître.
- les protéger des insectes grâces à des grilles.
- les mettre à l'abri du soleil direct pour conserver la couleur.

Quelles aliments sécher?

 
   
 Les plantes aromatiques sont faciles à sécher
   Le kaki peut très bien se sécher à l'air libre dans un endroit sec.

Plus un aliment est naturellement sec,  plus il est facile à sécher. Comme la plupart des herbes aromatiques par exemple.
Une forte acidité et/ou un taux de sucre élevé les préservent plus rapidement des moisissures.

Cela explique que certains fruits, et surtout certaines variétés sont faciles à sécher sans difficultés, sans forcément avoir besoin de séchoir. Le séchoir permet surtout de les sécher plus rapidement.

Pour en savoir plus sur les aliments à sécher, comment les préparer, ainsi que les temps de séchages recommandé vous pouvez aller sur le site:
https://www.deshydrateur.com  (Ce site est plutôt à destination des séchoirs électriques, mais on peut s'en inspirer pour les séchoirs solaires).

Le séchoir solaire:

Il y a de nombreux modèles, mais le principe est presque toujours le même.

D'un côté un capteur thermique à air qui va chauffer l'air.
De l'autre un caisson contenant les claies ou sont disposés les aliments à sécher. A moins qu'ils ne soit suspendent sur des tiges ou des files.

Sur un séchoir correctement dimensionné, plus le soleil chauffe, plus le flux d'air va augmenter et permettre ainsi à l'air de ne pas dépasser 55°C. Et la vitesse de séchage augmentera aussi.

Si le capteur n'est pas directement sur le caisson, il peut y avoir un tube isolé entre les 2 qui achemine l'air chaud.
Dans ce cas s'ajoute un ventilateur pour pulser l'air et parfois des sondes de températures pour réguler tout ça.

 

   
 Un modèle avec le capteur désolidarisé du séchoir.
 

Le séchoir réalisé par APTE pour la Maison de la biodiversité du

PNR du Luberon

La description détaillée ici



L'intérêt du séchage solaire est d'utiliser une source d’énergie propre et gratuite.

Mais la difficulté avec le séchage solaire et qu'au maximum en été on dispose au grand maximum de 10 heures de séchage continue, avant que le soleil ne se couche. Ensuite le risque est que le taux d'humidité dans le séchoir n'augmente trop et que les aliments ne commencent à moisir. En effet la plupart des aliments réclament plus de 10 heures de séchages.

Alors que faire?

- L'idéale serait de mettre une résistance électrique d'appoint qui prendrait le relais. Nous n'avons pas de retours à ce sujet, mais nous sommes preneur.
- On peut envisager une solution plus écologique, mais plus compliqué, en utilisant un capteur solaire thermique et/ou un poêle bouilleur et un ballon tampon. (Nous avons un projet en cours de réalisation).
- Sinon, il faut se dire que ce sera difficile de faire sécher certains aliments trop humides et/ou peu sucrés. Ça laisse quand même la place à pas mal d'aliments.
C'est à dire qu'il faudra certainement les sécher sur 2 jours, le tout et que le 1er soir l'aliment soit suffisamment sec. Faîtes vos essais!

Comment fabriquer un séchoir?

Si on ne veut pas avoir trop de mauvaises surprise, il est important de se référer à des modèles existants éprouvés.
Il y a notamment un rapport à respecter entre la surface du capteur et celui du caisson.

Essayer d'utiliser du bois non traité et pas trop de matière plastique qui peuvent relarguer des produits nocifs en chauffant. Car n'oubliez pas que vous allez manger ce qu'il y'a dedans!

Un exemple de fabrication ici:
http://solarcooking.org/francais/chimney-fr.htm

Un livre pour fabriquer 2 modèles de séchoirs solaires:
Comments