Badigeon à la chaux

Ces informations sont précieuses. Elles sont le fruit de notre expérience et d'un long travail.
Nous les mettons à disposition gratuitement. Afin que cela perdure, soutenez nous simplement
en adhérant ou en faisant un don.

La badigeon à la chaux est une très ancienne peinture aux multiples vertus: très couvrante, très claire, aseptisante, respirante, sans aucun dégagement de produits nocif, très très économique... On peut l'utiliser en extérieur.

Traditionnellement on utilise de la chaux aérienne (CL90), en poudre ou en pâte.

Laisser tremper cette chaux le plus longtemps possible: des jours, des mois voir des années. Elle va se déposer au fond, mais il doit toujours y avoir de l'eau en surface. En rajouter si nécessaire.

On peut éventuellement utiliser une chaux hydraulique (NHL2 ou 3.5), dans ce cas il faut l'utiliser dans les heurs ou les jours qui suivent son trempage. Elle moins blanche, moins poreuse et plus dure. Elle tendance à moins poudrer, notamment sur les enduits terre.

Le support doit être minéral et poreux: pierre, brique, enduit chaux, enduit terre, voir enduit plâtre (plus délicat)...

Pour vérifier si un mur est poreux, vaporiser doucement de l'eau dessus, si le mur l’absorbe c'est poreux, si l'eau ruisselle ou des gouttelettes se forme sur le mur et ne sont pas absorbées, c'est trop étanche.

L'idéal est de réaliser cette finition à meso-fresco sur un enduit encore frais. C'est à dire de quelques heures après sont application jusqu'au maximum 2 jours après. Cela permet à la couleur de bien pénétrer dans l'enduit. 

Sinon, humidifier un peu le mur avant de passer le badigeon, le mur doit être humide mais pas trempé.

Pour faire le badigeon  mélanger 1 volume de chaux pour 1 à 6 volume d'eau en fonction du pouvoir couvrant désiré.

La remélanger avant de l'utiliser, puis peindre au pinceau, ou au pistolet à peinture (il faut un très bon pistolet).

 

P1010048--640x480-.JPG

On peut ajouter de la couleur à l'aide d'ocre ou d'oxyde. Attention la chaux éclaircie énormément, elle dénature aussi certains oxydes, tous ne sont pas compatibles.

La proportion d'ocre ne doit jamais dépasser 10 à 20% du poids de chaux (5 à10% pour les oxydes). Au delà, la couleur sature.

La chaux est capricieuse, la couleur final change en fonction de la vitesse de séchage: claire pour un séchage rapide, plus foncé pour un séchage lent. Ce qui explique des nuances sur un même mur. Et surtout une grande différence avec des essais réalisés qui auraient séchés différemment.

Éviter de faire des badigeons quand il fait trop chaud, pour bien ne pas dépasser 25°C et jamais 30°C. Un temps froid et humide est l'idéale (mais sans gel).

En cas de support difficile ou de séchage trop rapide, on peut ajouter un fixateur pour une meilleur tenue sur le mur: sel d'alun, caséine (poudre de lait), liant acrylique, latex, liant vinylique (colle à bois)... En général 5% à 10% du volume de badigeon. Il existe un mélange spéciale qui s’appelle PREDOSE ST, il contient notamment un rétenteur d'eau. Tous ces fixateurs ne sont pas des produits naturels, mais ce sont souvent eux qui fonctionnent le mieux.

Pour les supports non poreux ou non minéral: bois, enduit ciment, peinture étanche... Le badigeons n'accrochera pas, préférez d'autres recettes.

Sinon utilisez les fixateurs cités ci-dessous en proportion plus importante (20 à30%). Mais dans ce cas,ce n'est plus vraiment un badigeon, mais une peinture à la caséine ou à la colle à bois!! Il existe des résines synthétiques qui permettent au badigeon de coller sur n'importe quoi, mais la respiration du badigeon n'est plus assuré.

On peut épaissir le badigeon pour pouvoir charger un peu plus le mur et masquer certains défauts, comme des fissures de 1 à 2mm maxi. Pour cela comptez jusqu'à 1 volume de blanc de Meudon pour 1 volume de chaux, faite la peinture un peu épaisse.

Le coût de cette peinture et de quelques dizaines de centimes par litre. Plus si on ajoute un fixateur et des ocres ou oxydes.

Il faut compter 0.1 à 0.2 L/m2 par couche. Compter 2 à 3 couches.


Comments