La préparation du support et choix de la finition

Ces informations sont précieuses. Elles sont le fruit de notre expérience et d'un long travail.
Nous les mettons à disposition gratuitement. Afin que cela perdure, soutenez nous simplement
en adhérant ou en faisant un don.

Que ce soit pour les enduits ou pour les peintures, la nature du support (c'est à dire ce qu'il y'a sur le mur) est capitale.

On ne peut pas faire n'importe quel finition directement sur n'importe quel support.
Mais à quelques exceptions prés, avec un bonne préparation du mur on peut à peu prés tout faire tenir sur un mur:

La principale erreur à éviter qui peuvent se révéler catastrophiques, c'est de mettre un revêtement étanche à la vapeur d'eau sur un mur qui doit respirer.
Pour le reste, si vous vous tromper vous devrez au pire tout recommencer parce que ça ne tient pas dans le temps. Donc faîtes des essai avant dans un coin.

Nous allons tenter ici de vous donner les grands principes à respecter pour éviter ce genre de désagrément. Mais rien ne remplacera  le conseil d'un spécialiste dans le domaine. Nous pouvons vous apporter ce conseil.

Identifier le support:

Il faut commencer par savoir comment est fait votre mur et souvent ce qu'il ya de l'autre côté.

Vous devez vous posez la question suivante.

- Mon murs est t-il fait de matériaux respirant ou pas?

Les matériaux qui ne respirent pas sont sont à base de ciments, de matériaux synthétique (y compris de membranes étanches) ou métallique.

Si vous avez une couche d'un matériaux qui ne respire pas du côté ou vous voulez faire votre finition, alors peut importe si vous faîtes une finition étanche ou pas, de toute façon le mur ne respira pas de côté la.

Si la couche qui ne respire pas est de l'autre côté du mur (enduit ciment sur mur en pierre par exemple), et particulièrement à l'extérieur, alors attention danger. L'humidité est piégé, ne mettez surtout pas de revêtement étanche à l'intérieur. (pour bien comprendre pourquoi consulter notre page dédié à l'humidité).

La dernière couche de votre mur qui recevra la finition est la plus importante, 2 cas de figure pose problèmes:

- Cette couche est étanche: Le plus courant est la présence d'une ancienne peinture synthétique . La plupart des finitions naturels auront du mal à tenir dessus. Si on ne peut pas l'enlever, il faudra la rendre rugueuse avec une sous sous-couche granité pour au moins assurer une accroche mécanique.

- Cette couche est trop absorbante. La c'est l'inverse, votre peinture ou enduit séchera trop vite est peut ne pas tenir. Il faudra réduire cette porosité, mais pas trop non plus pour que le mur respire encore.

- Y'a t-il un problème d'humidité sur le mur?

Si oui, il faut régler le problème sinon le revêtement risque de ne pas tenir dans le temps. En particulier en intérieur et en rénovation. Voyez notre page dédié à l'humidité
Il faudra ensuite envisager des revêtements respirant et peu sensible à l'humidité à cet endroit. C'est la ou la chaux à tout son intérêt.

-Le mur est-il homogène.?

Vous aurez parfois des murs fait en plusieurs fois avec tant de la pierre, de la brique et de mortier de ciment. En fonction des revêtement, il faudra dans ce cas prévoir un 1er couche d'un enduit qui homogénéisera cela.

De même, il faudra purger le mur de tout ce qui ne tient pas, vielle enduit qui tombe etc... Sur des murs en matériaux respirant il est préférable d'enlever les enduits ciments qui l’empêche de respirer, au minimum sur la partie base du mur ou surviennent les problèmes d'humidité.

- Quelle est la rugosité du support?

Beaucoup de finitions naturels demande un accroche mécanique. Il faut un minimum de grain pour que ça tienne. Pour le revêtement est épais plus ce grain devra être grossier. Pour une peinture un simple aspect granité peu suffire. Il existe des sous-couches qui permettent d'obtenir cet effet.

Quel enduit choisir:

Tout d'abord, tout les enduits ne sont pas forcements compatibles avec tout les supports. Voyez le tableau des enduits recommandés en fonction du support dans le point suivant.

Ci-dessous un tableau comparatif des différents enduit et la composition type de l'enduit.

Sur ce dernier point c'est plus complexe qu'il n'y paraît car la composition peut varier en fonction de plusieurs paramètres: nature la couche de vous aller mettre, épaisseur, type de sable, etc...

 Type d'enduit
 Impact sur l'environnement
Résistance mécanique
 Étanchéité/Eau/vapeur deau
 Facilité d'emploi
 Composition de l'enduit.  Remarque
 Ciment  
Très mauvais.
Très énergivore (cuisson à 1800°C ) et contient beaucoup d’adjuvants douteux
 Très forte.
Attention très rigide donc cassant sur un support souple.
 Très étanche.
Ne laisse pas respirer les murs.
Temps de prise rapide.
Très agressif pour la peau. (très basique+adjuvants)
 Variable selon les couches et l'usage, dosage autours de 350kg/m3, soit environ 1 volume
de ciment pour 3 volume de sable.
 Liant à éviter en econstruction.
A l’exception du ciment prompt Vicat, qui est pure et cuit à 900°C).
Le ciment blanc aussi est pure.
Ciment appauvri (souvent vendu sous la marque Baticem ou Multibat)
Assez mauvais.
Energivore et contient beaucoup d’adjuvants douteux
 Forte mais plus souple que le ciment.
Etanche à l'eau.
Laisse un peurespirer les murs.
 Temps de prise assez rapide.
Très agressif pour la peau. (très basique+adjuvants))
 Variable selon les couches et l'usage, dosage autours de 350kg/m3, soit environ 1 volume
de liant pour 3 volume de sable.
 Parfois utilisé par certains maçon comme étant de la chaux artificielle. Ça n'en ait pas, il s'agit de ciment + du calcaire.
 Chaux Hydrauliques NHL
Assez mauvais.
La chaux hydraulique est assez énergivore (cuisson à 1400°C ).
Mais ne contient pas adjuvants.
 Assez bonne, mais 5 à 10 fois moindre que le ciment.
Donc adapté à des supports anciens et souple.

 Étanche à l'eau, mais respirant.
Temps de prise moyen à lent.
Agressif pour la peau (très basique).
 Variable selon les couches et l'usage, la densité de la chaux. En général 1 volume de NHL pour 2 à 3 volume de sable.  Il y'a plusieurs type de NHL. Noté de 2 à 10.
2 étant la plus souple et la plus respirante.
10 la plus dure et la moins respirante.
La NHL5-Z contient 20% de ciment balances
Chaux aérienne
 Moyen.
Relativement énergivore. (cuisson à 900°C )
 Moyenne  Étanche à l'eau, mais très respirant.  Temps de prise lent.
Agressif pour la peau (très basique).
Plutôt utiliser en finition: stuc, badigeon etc.
1 volume de CL90 pour 1 à 3 volume de charge.
C'est la plus blanche et c'est celle qui fait le mieux ressortir les pigments
 Plâtre  Faible (cuisson à 150°C ).
Sauf plâtres adjuventés (dont ne sais jamais trop quoi!).
Préférez le plâtre gros.
 Moyenne Sensible à l'humidité.
Très respirant.
Prise très rapide.
Peu agressif pour la peau.
Pure ou en mélange (mais la ça devient un peu technique).
 Ne jamais mélanger avec un liant hydraulique.
 Terre  Aucun si ce n'est le transport.
 Moyenne à faible en fonction de la terre et du dosage.
 Trés sensible à l'humidité.
Très trés respirant.
Séchage très lent.
Aucune toxicité.
Différent selon chaque terre.
En général pour 1 volume de terre: 1 à 3 volumes de charges.
Tout est dans le bon dosage des ingrédient, la pose est assez facile.

Il existe aussi tout un tas d'enduit et plâtres prêt à l'emploi, ou à usage spécifique. Il serait trop long de rentrer dans le s détails. La plupart contiennent beaucoup d'ingrédients qui ne sont pas divulgués et pas toujours très sains ni bon pour l'environnement. C'est donc un peu la loterie.

La préparation du support pour les enduits:

Une fois que vous avez vérifier que le support est correcte, voici un tableau synthétique qui tente de résumer comment préparer le support et le type d'enduit que vous pouvez réaliser.

 

Support

Préalable

Gobetti (= 1er couche d'accroche avant l'enduit)

Type de liants adaptés

Ciment (parpaing, béton ...)

Mouiller la veille et le jour même.

Pas indispensable en intérieur.

1 volume de liant  (ciment ou ciment/chaux) et 2 volume de sable.

Projeté à la truelle ou à la machine.

Ciment.

NHL

Plâtre

Terre

Brique de terre cuite

Mouiller la veille et le jour même.

Pas indispensable en intérieur.

1 volume de liant   et 2 volume de sable.

Projeté à la truelle ou à la machine.

NHL

Plâtre

Terre

Terre cru

Support très absorbant, mais difficile à mouiller.

Sur du pisé, on peut passer un badigeon à la chaux aérienne, pour réduire l'absorption.

Ne surtout pas utiliser de résine qui empêche le mur de respirer.

Terre

CL90

NHL 2

Paille

Boucher les trous avec de la paille et du torchis.

1er couche de barbotine à faire pénétrer en force dans la botte.

Ou trempage des bottes dans une barbotine de terre avant la pose.

Terre

CL90

NHL 2

Plâtre

Canisse, roseaux etc


Pas indispensable. Faire l'enduit en 2 passes.

Tramer la 1er passe d'enduit.

Terre

CL90

NHL 2

Plâtre

Plâtre

Mouiller la veille et le jour même.

Ou poser une sous-couche acrylique.

1 volume de chaux aérienne pour 2 volumes de sable fin. Projeté à la truelle.

Plâtre

CL90

Terre

Pierre

Mouiller la veille et le jour même.

Éventuellement pour renforcer le mur et tenir les joins.

1 volume de chaux hydraulique pour 2 volumes de sable fin. Projeté à la truelle.

NHL (a adapter au type de pierre).

CL90

Terre

Le bois (et panneaux dérivés)

Il faut armer avec une trame épaisse: canisse, fibre de coco, fibre de verre, grillage...

Ou planter des clous inox ou galva.

Pas indispensable.

Attention le bois ne s'enduit que sur des petites sections entre 2 autres matériaux support d'enduit.

Sinon il faut fixer un support d'enduit dessus.

Plâtre

NHL

Terre

Plaque de plâtre et Fermacell

Pour étanchéifier ces plaques trop absorbantes , passer une sous-couche adaptée (isoquartz). A faire soit même (acrylique + eau + sable très fin).

Faire uniquement des enduit fin, max 5mm.

Plâtre

Terre

CL90

   
 
 Barbotine terre projetée sur paille
 

 Barbotine posée à la main


Quelle peinture sur quel support?

Pour savoir quelle peinture utiliser sur quel support voyez notre page sur les peintures.

Voici les principales préparations qui peuvent être utilisés pour une peinture.

 Type préparation
 Rôle  Quand l'utiliser  Recette
Couche enduit Homogénéiser et redresser le support
Quand le support n'est pas homogène et/ou qu'il n'est pas assez droit.
Voir tableau au dessus pour trouver l'enduit adapté.
Sous-couche Réduire la porosité du support
Sur un support trop poreux: le plâtre en particulier
Utiliser une sous couche du commerce.
Ou faite la vous même:
1 volume de liant acrylique ou latex pour 1 à 3 volume d'eau.
Passer au pinceau.
 Sous-couche granité
Créer une accroche
 Quand le support et trop lisse et/ou trop étanche. C'est le cas quand il y a une peinture synthétique en dessous que l'on ne peut l'enlever facilement.
Utiliser une sous couche du commerce.
Ou faite la vous même:
1 volume de liant acrylique ou latex / 1 volume d'eau / 1 volume de poudre de marbre (plus ou moins fine selon l'accroche désirée).
Passer au pinceau.

 

 Badigeon à la chaux sur canard géant (Marais du Viguerat 2017)



 
Comments