La botte de paille

Nous mettons à disposition ces précieuses informations gratuitement, elles sont le fruit de notre expérience et d'un long travail.

Pour que ça continue soutenez nous en adhérant ou en faisant un don.

Avantages

- Économique.

- Assez rapide à réaliser.

- Très écologique: peu d’énergie grise, produit local, pas de produits toxiques, entièrement biodégradable...

- Très bonne isolation.

- Utilisé en écoconstruction depuis plus d'un siècle.

- Présence de règles professionnelles.

- Demande peu d'outils.

- Bon support d'enduit.

- Antisismique.

- Disponible en abondance.

Inconvénients

- Produit sensible à l’humidité qui demande une mise en œuvre soignée.

- Doit se stocker à l’abri de la pluie.

- Il est parfois difficile de trouver des artisans qualifiés dans ce domaine.

Il existe des milliers de bâtiments en paille en France, du plus ancien, la maison feuillette dans les années 1920, au plus haut avec ses 7 étages réalisé par les Toits des Voges.

Les grandes techniques de murs en botte de paille:

Il existe de nombreuse techniques de construction en botte de paille, voici celles qui nous semblent les plus intéressantes.

Aucune n'est meilleur qu'une autre. Elles ont chacune des avantages et des inconvénients et seront plus ou moins adaptées à votre cas de figure: qui réalise (professionnel ou autoconstructeur), le budget, temps, type de bâtiment, vos compétences, l'outillage etc...

Technique Nebraska en paille porteuse:


Le principe:

C'est la botte de paille qui porte les murs, il n'y a pas réellement d'ossature bois.

C'est la plus ancienne des techniques

Elle se fait en petite ou grosse botte.


Pour en savoir plus:

Le site des amazonails en Angleterre : http://www.amazonails.org.uk

La toute nouvelle association française Nebraska: http://nebraskaconstruction.fr/


Cette vidéo qui vous décrit comment faire de A à Z:

Technique paille compressée:


Le principe:

Inspiré de la paille porteuse mais dans une ossature.

On vient comprimé des bottes dans une ossature type poteau poutre.


Pour en savoir plus:

Les vidéos sur le site de Bois et Paille d'Eddy Fruchard.


La technique ossature bois contre venté par panneaux:


Le principe:


On part d'une ossature bois classique avec un contreventement avec des panneaux adaptés (OSB, Agepan DWD, Fermacell...). L'ossature est souvent réduite à 47cm pour mettre les bottes debout.


C'est la technique la plus utilisée par les professionnelle , car c'est celle qui s'approche le plus des standards actuelles en matière de construction en ossature bois.


Pour en savoir plus:

Vous pouvez trouver un guide très détaillé utilisant cette technique sur le site de Naturel Home .

Technique préfabriquée:


Le principe:

C'est la même technique que la précédente mais faîtes en atelier pour limiter le temps sur chantier.

C'est la tendance pour les gros bâtiments.


Pour en savoir plus:

Bati-nature qui est la référence dans ce domaine dans notre secteur.

Mais de plus en plus d'artisans s'oriente vers ce système, vers chez nous: eco2scop, les paillemen , easygreen etc...

Technique feuillette:


Le principe:

Les panneaux de contreventement sont remplacées par des liteaux en diagonales tout les 15cm environ.

On évite d'utiliser des panneaux contenant des colles, et la paille peut être enduite des 2 côtés.

Cette technique peut être utilisée avec tout type d'isolant, on peut par exemple:

- Ajouter un frein vapeur renforcé côté intérieur en les liteaux et l'ossature bois.

- La même chose côté extérieur mais avec un pare-pluie.

- On peut ensuite fixer du bardage, du lambris, du placo directement sur les liteaux.

- Si on veut des enduit, on y fixe un support d'enduit (canisse, roseau etc..)

C'est une de nos technique préféré!


Pour en savoir plus:

Le site de la maison feuillettes. La plus vielle maison en paille d'europe (1920).

La technique GREB:


Le principe:

Il s'agit d'une double ossature, entre lesquelles sont positionnées les bottes de paille. Le tout tenu par un enduit coulée.

Il s'agit plutôt d'une technique d'autoconstructeur, car on est assez loin des normes actuelles en ossature bois. Même si correctement exécuté ça fonctionne.


Pour en savoir plus:

Approche paille qui est à l'origine de la technique. http://www.approchepaille.fr/

La technique de la cellule sous-tension - CST:


Le principe:

Un simple planche entre chaque botte sert d'ossature.

Les bottes sont ensuite rentrée en force et tenu par des liteaux.

Une fois les ficelles des bottes coupées et les enduits correctement exécutés.


Il s'agit plutôt d'une technique d'autoconstructeur, car on est assez loin des normes actuelles en ossature bois. Même si correctement exécuté ça fonctionne.


Pour en savoir plus:

Le site d'habitat végétal qui en est l'inventeur. http://www.habitatvegetal.com/

Les autres techniques de remplissage.


Le principe:


Il s'agit de toutes les autres techniques qui utilisent d'autres techniques de contreventement (feuillard, écharpe etc...). Ou un mix des techniques précédentes.

Il y a aussi des techniques d'isolation par l'extérieur, sur un mur en maçonnerie par exemple.

Il n y a pas un site en particulier, mais plein de référence sur le web.


Attention, il s'agit souvent de techniques d'autoconstructeur, pas toujours validée la la profession. Nous avons besoin de ces expérimentations pour innover et faire avancer la construction paille.

Mais ce n'est parce que quelqu'un à réussi une technique une fois sur un chantier, que ça fonctionnera sur un autre! Il faut avoir réalisé plusieurs bâtiments pour voir les avantages et inconvénients d'une technique, ou avoir un professionnel aguerrie derrière qui sait ce qu'il fait.


Pour en savoir plus:

On peut trouver des infos sur le site du RFCP.


Le guide de Naturel Home parle aussi de certaines de ces autres techniques de pose.

L'ensemble des ces techniques et du travail fait depuis plus d'un siècle sur la botte de paille à fait l'objet de règles professionnelles, réalisé par la profession.Vous pouvez trouver ces règles aux édition le Moniteur et sur le site du RFCP

Suivre ces règles, c'est l'assurance d'une construction réussit.

Il existe des formations pour les professionnelles et les particuliers pour connaître ces règles, et pour apprendre les différentes techniques en botte de paille.

Il est vivement recommandé de suivre une formation et de faire des chantiers participatifs avant de se lancer dans une construction en paille. C'est au final un gain de temps et de d'argent.

Vous trouverez nos formations sur la paille sur notre page formation, nous en avons 2:

Ci dessous 2 vidéos que nous avons réalisé qui montrent sur une maquettes l'essentiel de ces règles, sur plusieurs techniques.

Elles commencent à dater, les règles de construction ont un peu évoluées depuis, mais les grands principes restent valables.

Les enduits:

Un des intérêts principal de la botte de paille est de pouvoir être enduit directement.

Pour en savoir plus consulter notre page sur le sujet.


Ou trouver de la paille:

Les règles pros ont été faîtes pour permettre d'utiliser la plupart des petites bottes en direct chez l'agriculteur du coin , à condition d'avoir contrôlé leur masse volumique (80kg/m3 min) et leur taux d'humidité (20% maxi).

Mais vous pouvez aussi passer par des négociants, notamment si vous voulez des gros volumes.

Quand c'est le cas, nous nous fournissons chez l'entreprise Dié: https://www.die-fourrage.fr/

Si vous voulez de la botte de paille dans des formats plus petits en épaisseurs, vous pouvez vous tourner vers: Isolenpaille

Est ce que c'est solide?

Pour ceux qui ne sont pas encore convaincu du potentiel de ce matériaux et du sérieux de la démarche, visionnez cette vidéo.

Pour ceux qui doutent de la résistance au feu de la paille, voyez ce test grandeur nature:

Sur France 5 "On n’est pas que des cobayes : Emission 6 : Une maison de paille résiste-t-elle au feux ?"

Pour ceux qui voudraient constater la résistance d'une maison en paille porteuse au séisme, regardez cette vidéo:

Simulation d'un tremblement de terre par l'université du Nevada