La technique feuillette

Nous mettons à disposition ces précieuses informations gratuitement, elles sont le fruit de notre expérience et d'un long travail.

Pour que ça continue soutenez nous en adhérant ou en faisant un don.

C'est quoi la technique Feuillette?

Il s'agit à l'origine d'une technique bien particulière d'ossature bois destiné à l'origine pour des murs en botte de paille. (Il est préférable d'avoir d'abord consulter notre page sur la construction en botte de paille avant de lire cette page)

Elle consiste simplement à utiliser un lattis en diagonal à 45° pour contre-venter le bâtiment.

Ca vient d'où?

Elle a été inventée par un ingénieur dans les années 1920, Emile Feuillette.

La plus vielle maison en bois/paille qui date de cette époque est faîte sur ce principe . Elle est à Montargis et en parfaite état.

C'est devenu le Centre National de la Construction Paille Emile Feuillette.

On a trouvé depuis d'autre bâtiments datant de cette époque construit sur ce principe.

Quel est l'intérêt de cette technique?

Si vous avez consulté notre page sur l'ossature bois, vous aurez compris qu'il faut contre-venter un bâtiment pour éviter qui ne s'écroule sous l'effet du vent ou d'un séisme!

La technique la plus courante consiste à utiliser des plaques de contreventement (pour être conforme au DTU 31.2 sur l'ossature bois).

Quel sont les l'avantages du lattis à 45° par rapport à ces plaques.

  • Respiration: Le mur respire parfaitement, ce n'est pas le cas avec la plupart des plaques de contreventement qui contiennent des colles synthétiques.

  • Santé/écologie: Ces colles synthétiques sont loin d'être anodines pour l'environnement et la santé. Avec le lattis on a que du bois brut si il n'est pas traité.

  • Économie: C'est beaucoup plus économique au m2 qu'une plaque de contreventement, qui coûte de plus en plus cher. Environ 3 fois moins cher pour le moment.

  • Simplicité: La pose et la découpe des liteaux est beaucoup plus simple. C'est au moins aussi rapide.

  • Modularité: Les plaques font 1,2m de large, toute l'ossature et donc les isolants doivent être calés sur ce format. Ou alors il y'aura beaucoup de découpes. Avec le lattis, on est plus libre, c'est important pour la botte de paille qui impose une structure adaptée avec un entraxe de 50cm en général.

  • Praticité: On peut se servir de l’épaisseur des liteaux pour passer les boîtiers et gaînes électriques et autres types de gaîne pas trop épaisses.

  • Fixation: Avec le lattis, vous avez une trame en bois dans l'enduit, il est donc plus facile de fixer des charges lourdes de ce côté la.

  • Enduit: Avec la botte de paille , on peut enduire aussi le côté contre-venté. Ce qui impossible avec les plaques, il faut ajouter un support d'enduit. Donc un coût supplémentaire.

C'est le principale intérêt de cette technique, de pouvoir enduire le mur des 2 côtés. Ce que l'on cherche souvent à faire en botte de paille.

Quel est l'inconvénient?

Il y a principalement un inconvénient, c'est que cette technique n'est pas reconnu comme système constructif contre-ventant par le DTU Bois (le fameux 31.2).

Dans ce cas, si vous voulez être couvert par une garantie décennale (consultez notre page sur les assurances), vous devez être en mesure de fournir une étude réalisé par un bureau d'étude bois qui vous garantie la tenu du bâtiment.

C'est la que ça ce complique, car aucun bureau d'étude n'est capable de dimensionner ce système. Pour le faire, il faudrait qu'il fasse un calcul pour chaque clous dans chaque liteau. A environ 50€ le calcul, on arrive vite à plusieurs dizaines de milliers d'euros pour un bâtiment simple! Trop cher!

C'est surtout le dimensionnement au niveau sismique qui pose problème et qui est difficile à calculer pour cette technique.

Et pourtant les bureaux d'étude qui connaissent cette technique savent que dans la réalité ça fonctionne très bien, la maison Feuillette en est la preuve ainsi que tout les bâtiments fait sur ce principe depuis. A condition de rester sur des bâtiments de taille raisonnable.

C'est donc plutôt une technique réservée pour le moment aux auto-constructeurs qui sont moins soumis aux contraintes d'une garantie décennale. Ou a des artisans militants qui acceptent de "prendre ce petit risque" assurantiel.

Comment contourner cet inconvénient?

C'est possible. Il suffit d'y ajouter un autre système de contreventement qui est dimensionnable; Comme le feuillard métallique. Ce que nous appelons le Feuillette/Feuillard.

Ou les écharpes en bois, qui seront visibles du coup.

La lattis a toujours son intérêt dans ce cas:

  • Il apporte une vrai solidité au bâtiment. Le feuillard nous paraît un peu light seul à l'APTE. Il joue bien le rôle anti-sismique, mais il a tendance a se détendre dans le temps, ce qui pourrait faire bouger un peu le bâtiment.

  • Il apporte touts les autres avantages du lattis présentés plus haut.

La Technique feuillette en détail:


L'ossature:

L'ossature est constituée de montants en bois de 45mm d'épaisseur, comme une ossature bois classique, il vous faudra régler 2 paramètres:


  • La largeur des montants, qui vous donnera la largeur de l'isolation. Sauf avec la paille qui dépassera en général. On est souvent à 14,5cm ou 22 cm d'épaisseur. Cela dépend notamment du calcul de descente de charge et surtout de la hauteur du mur. (Faites notre formation sur le dimensionnement!).

  • L'entraxe: C'est à dire l'espace entre 2 montants. Pour être conforme au DTU 31.2, il ne faut pas dépasser 60cm d'entraxe.

Si l'isolant est de la paille, on sera souvent à 51,5 cm d'entraxe pour avoir 47cm de vide et poser les bottes de paille debout.

Mais on peut faire le choix de poser la paille sur champs et avoir plutôt 100cm d'entraxe. Le contreventement sera moins solide.


Entraxe 51.5cm pour une pose debout

Entraxe 100cm pour une pose sur champs

La pose du lattis:


Il faut du liteau d'au moins 25mmx35mm. Avec des clous qui s'enfonce d'au moins 35mm dans les montant (donc 25+35 = 60mm min) et min 25mm si c'est des vis.


Pour être le plus proche du DTU 31.2 vous devez avoir un fixation environ tout les 15 cm.


C'est assez simple à faire.

  • Vous posez votre 1er liteau à 45°. Fixez le.

  • Poser une règle de maçon de 10cm de large.

  • Posez le 2ème liteau, fixé. Et vous aurez 15cm entre chaque fixation.


Feuillette intérieur ou extérieur?

Nous préférons mettre le lattis à l'intérieur pour plusieurs raisons:

  • Il est mieux protégé des intempéries, même si à l'extérieur l'enduit le protège.

  • Du côte lattis l'enduit est un peu plus épais. Comme à l'intérieur on est sur de l'enduit terre, ça apportera plus d'inertie, ca fera un meilleur frein-vapeur (SD plus elevé), et ça coûte moins cher que l'enduit chaux extérieur.

  • Le lattis intérieur sert de support de fixation à tout les accessoires.

Pose des cables entre les liteaux

Comment fixer les bottes:

  • Avec les bottes sur champs:

on réalise une rainure dans la botte et on enfonce un liteau dedans que l'on vise dans l'ossature.

  • Avec la botte debout:

On peut utiliser ce type de taquet en bois de 30 cm max, avec une longue vis de 22 à 24cm en fonction de la largeur de votre ossature (Largeur de la botte 36cm - profondeur ossature 14,5cm en général + 2cm = 23.5cm) . On le vise sur les montants entre 2 bottes. Il y'en a un pour 2 bottes. (Technique Paillemen).

  • Les angles:

C'est surtout si vous êtes en feuillette intérieur qu'il faut bien réfléchir à comment vous allez croiser vos liteaux.

Les enduits sur la paille:

Commencez par consulter notre page sur les enduits sur botte de paille.

La spécificité de la feuillette et qu'il faudra commencer par remplir l'espace entre les liteaux avec du renformis (mélange liant + paille).

C'est assez rapide à faire et vous partez ensuite sur un mur très droit pour la suite.

On rajoute ensuite environ 15mm de corps d'enduit + 5mm de finition.

Tramer ou pas l'enduit?

Si votre enduit n'est pas très fibré, il y'a un risque d'avoir des petites fissures au niveau des liteaux.

Pour éviter cela, vous pouvez tramer intégralement l'enduit avec une trame en fibre de verre ou en toile de lin ou de jute.

Il faudra à minima en mettre dans les endroits sensibles à la fissuration: angles de murs, autours des fenêtre, haut et pieds murs etc...

La feuillette est-elle réservée à la botte de paille?

Non pas forcément, nous l'utilisons aussi avec la technique du coffrage perdu.

Cela permet de mettre un isolant en vrac à l'intérieur: ouate de cellulose, paille de lavande, balle et autres granulats végétaux.

Avant la pose de la couche intérieur de paillasson, puis de la pose de la paille de lavande en vrac.

Feuillette avec paillasson et chocopops